Forum de la Transition Ecologique – Viols-en-Laval

Publié par Héloise LOPEZ le

Forum de la Transition Ecologique

– Viols-en-Laval –

11 et 12 Juin 2022

Les 11 et 12 Juin nous étions à Viols-en-Laval à l’occasion du forum de la transition énergétique. Un festival d’artisans, artistes, inventeurs et passionnés de l’écologie, venus les poches pleines d’idées novatrices ! Le festival en était à sa toute première édition : il a été imaginé, conçu et portée par la Mairie de Viols-en-Laval et sa commission extra municipale, qui espèrent bien pouvoir remettre ça l’année prochaine ! 

Pour sa part, le RCM a joyeusement tenu un Repair Café sur le week-end ainsi que des animations Brico’lous (initiation à la réparation et au réemploi pour les 6 à 12 ans via des activités ludiques et sécurisées). 

Pour commencer, saluons l’énergie et les efforts incroyables de l’équipe d’organisation. Ils ont réussi un pari plutôt impressionnant : réunir plus d’une cinquantaine d’exposants en écologie et solutions de développement durable de la région, dans le respect de leurs valeurs éthiques, sur un site alimenté en électricité par 32 m² de panneaux photovoltaïques. Leur sélection était géniale, intelligente, riche et surprenante (on ne dit pas ça juste parce que nous y étions). Petit tour d’horizon de nos voisins de stands et compagnons de canicule :

D’abord, tout un tas d’ateliers de créations en tous genres. Les idées sont brillantes, loufoques, étranges : on réutilise des objets du quotidien pour en faire d’autres, on crée à partir du rien, du soi-disant inutile ou inutilisable. C’est ainsi que le stand Zéro Déchet a proposé sur le week-end des ateliers de création de bees-wrap (couvre-plat ciré), bougie, déodorants, Tawashi (éponge tressée), masque pour le visage et dentifrice. CRI’TERRE quant à eux avaient à l’esprit quelque chose de plus… terre à terre ? Fabriquer des briques de terre puis le lendemain apprendre à bâtir avec ces créations, de la terre et de la paille ! Dans un esprit similaire, Artmur proposait la construction d’une calade (pierre sèche) décorative au sol, collaborative.

La Ressourcerie Court-Circuit, de son côté, proposa un atelier reliure au cours duquel nous pouvions apprendre à confectionner des carnets à partir de matériaux de récupération. Pour les boulangers de l’âme (et les gourmands), les Pains de Greg & Céline ont animé « faisons du pain à la main au rythme des fermentations ».Et  pour ceux qui souhaitaient continuer sur une expérience culinaire plus magique encore, nous pouvions apprendre à fabriquer notre propre four solaire ! (Contactez ici l’animateur de cet atelier si vous souhaitez en savoir plus) Avec tout ça, n’oublions pas de manger au rythme de la Terre ; c’est ce que Pic’Assiette nous a transmis avec son atelier sur la réalisation de la roue de la saison.

Mais il n’y avait pas que la création, il y avait aussi de la réparation et du réemploi ! Nous étions là bien sûr à rejoindre les rangs des réparateurs en tous genres : Gilles Vélo, juste en face, s’est attelé à réparer vos montures sur tout le week-end malgré la chaleur suffocantes sur son stand en plein cagnard ! La Tricyclerie du Midi, pas très loin non plus, a animé un atelier en continu autour du réemploi, recyclage et fabrication maison pour en finir avec les déchets !

Création, réparation, réemploi… c’est bien beau tout ça, mais quand est-ce qu’on joue ? 

Quelle plus belle façon de se sensibiliser à une cause que par le jeu ? Coopération, coo-pétition, compétition… Qu’importe la finalité, nous aimons tout simplement avoir l’opportunité de nous dépasser et d’apprendre ! C’est ainsi que les Ecolosaures nous ont surpris avec le jeu collaboratif Chrysalide, pour apprendre à consommer plus écologiquement. De son côté, le collectif de La Graine a développé un jeu collaboratif pour comprendre cette monnaie locale complémentaire citoyenne de l’Hérault. Le Semeur de Jardin, quant à lui, anima sur tout le week-end des jeux sur les bosquets fruitiers et le compost pour tester et apprendre (parce que “qui ne se plante jamais n’a aucune chance de pousser”). CAUE (Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) de leur côté animèrent le jeu « Construire avec le climat » dans la cadre de leur atelier de sensibilisation à l’architecture bioclimatique. Enfin, la Fresque du Climat a tenu de géniales animations sur la sensibilisation aux causes du dérèglement climatique. 

Et n’oublions pas tous les stands d’informations qui rivalisèrent d’ingéniosité et de cœur pour proposer des animations de sensibilisation et de prises de conscience. La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) et ses conseils pour créer son refuge LPO et protéger la biodiversité de son jardin, Les P’tits Débrouillards et leurs expériences scientifiques loufoques ou encore Le Moulin des Garrigues et sa démonstration de mouture du blé et présentation des blés du pays. 

Création, réparation, rémploi, jeux… est-ce que je n’oublie pas quelque chose ? Mais oui bien sûr, la musique ! 

Parce qu’elle était bien là, la musique de la vie, à virevolter parmi les stands et faire vibrer l’air déjà brûlant ! Pour ça, nous devons remercier la fantastique Fanfare de l’Avenir dont les musiciens animaient leurs instruments selon leurs envies, ainsi que le Trio Dakewa qui nous régala de quelques belles impros ! Notons aussi la présence, plus étrange mais non moins remarquée, du Cacophonium de la compagnie la Bastringue ! Ce manège a pédale avec brumisateur presque intégré était une œuvre d’art et une invitation au voyage. Composé de pièces de récupération qui étaient devenues des créatures fantasmagoriques porteuses d’un instrument de musique surprenant, on ne regrette qu’une chose : qu’il ait été réservé aux enfants ! 

Avec tout ça, il y avait déjà de quoi remplir un week-end, voire une semaine ! Eh bien sachez que ça ne s’arrêtait pas là, loin de là. Les organisateurs avaient vu grand, très grand. Au cours du week-end furent organisées des conférences, tables rondes et projections de films avec débats, ainsi que des représentations théâtrales (sketchs sur l’utilisation des smartphones par exemple). Un grand espace de restauration avait été installé et il fut pris d’assaut bien vite dans la journée ! Le petit plus subtil : des toilettes sèches installées sur le site ainsi que des urinoirs féminins ! 

Ce week-end a été une expérience forte. C’est plutôt facile de perdre espoir et de se dire que tout le monde s’en fiche de la Terre qui s’éteint. Mais venez donc à la seconde édition de cet incroyable forum, ou tendez l’oreille pour en apprendre un peu plus sur n’importe lequel des collectifs présents cette année : les gens qui veulent changer les choses, il y en a tellement ! Des gens qui y croient, qui voient que cet autre monde est possible, qui se battent pour construire et inventer, pour partager leur loupiote d’espoir. Espérons ensemble, c’est mieux que de devenir cyniques seuls ! 

 
Merci aux organisateurs de nous avoir permis d’être présents et de rencontrer toutes ces fabuleuses personnes. Vous vous êtes battus pour quelque chose de très beau et nous serions heureux de participer à nouveau si l’occasion se présente ! 

Bénévolement, 

L’équipe RCM 

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.